top of page
Rechercher
  • Anyes

Episode 7: 10 idées d'activités physiques alternatives en fonction de ta blessure

Bonjour à toi ! J’espère que tu vas bien en cet fin d’automne et que tu prends soin de toi. Je te souhaite la bienvenue dans le podcast pour un nouvel épisode. Aujourd’hui, un épisode assez rapide, pratico-pratique. Je te donne 10 idées d’activités alternatives en fonction de ta blessure. Parce que ce n’est pas parce qu’on est blessé qu’il ne faut plus bouger, au contraire !
Que ce soit au niveau physique ou mental, il est prouvé que c’est important de rester en mouvement dans la mesure de ce que permet la blessure bien sûr. C’est fondamental pour le moral, l’énergie, le sommeil, l’humeur… Je suis restée dans des sports assez classiques. J’ai évité le lancer de thon (oui, ça existe). Même si ce sont des thons en plastique, le concept est un peu étrange… je ne te parle pas non plus de renforcement spécifique en salle de sport. Bien sûr c’est tout à fait possible et judicieux et peut-être même que tu le fais déjà sous les conseils de ton médecin ou de ton kiné.

Avant de commencer, j’ai un petit message : je lance un concours pour Noel. Ça n’est pas très original mais j’avais envie d’offrir mon programme, « le Kit de Survie pour sportif blessé » à l’un d’entre vous. Pour ça c’est ultra simple. Je t’invite à partager sur Instagram un épisode du podcast (ça peut être celui-ci ou un autre) ou bien une publication. Sans oublier de me tagger pour que je le vois. Tu peux participer autant de fois que tu le souhaites (à chaque partage, je compte une participation). Le concours commence aujourd’hui et se termine le 25 décembre. J’offrirai l’accès au programme à la personne tirées au sort. Et si tu préfères, tu as aussi la possibilité de l’offrir à un sportif blessé, il suffira que tu me donnes l’email de la personne concernée pour que je lui envoie les codes d’accès.

Comme je vous le disais, c’est bientôt Noël et je ne vous prendrai pas beaucoup de temps aujourd’hui. Je vais aller droit au but.
Que faire quand je suis blessé(e) ? Bien sûr, tu peux continuer ton sport de prédilection si ta blessure te le permet. Tu pourras ainsi garder un certain niveau mais on fait bien sûr attention à protéger la partie blessée. Je te renvoie vers ton médecin ou ton kiné, peut-être même ton prof de yoga si justement ton activité de prédilection est le Yoga. Mais ici je saisis l’opportunité de te donner d’autres idées d’activités à faire en fonction de ta blessure. Et je te lance un défi : profiter des vacances de Noël pour en tester au moins une ! N’hésite pas à me tenir au courant, ça me fait toujours plaisir d’avoir vos retours et je les attends avec impatience.
D’ailleurs si ta blessure te permet de poursuivre ton sport mais que tu pars en vacances de Noel, tu peux aussi te servir de ces idées pour bouger différemment.

Allez c’est parti :

Idée n°1 : Je commence par l’idée la plus classique si c’est une blessure au niveau du haut du corps qui t’empêche de pratiquer. Ou alors si c’est une blessure au bas du corps qui t’interdit les sports à impacts. Tout simplement, la randonnée. Cela peut-être la randonnée classique si tu as la chance d’habiter près de la montagne ou dans une région qui s’y prête. Le plus, c’est que tu vas pouvoir te fatiguer, dépenser de l’énergie mais pour vraiment dépenser de l’énergie, cela demande un peu plus de temps qu’un sport intense. En général on est quand même sur des séances un peu longues et ça peut être un point négatif si tu as un timing très chargé bien sûr.
Par contre, le point fort c’est la connexion à la nature, parfois même supérieur par rapport à ce qu’on peut ressentir en course à pied puisqu’on va être plus disponible pour l’environnement en marchant.
Et si tu habites en ville ? Pas de problème en fait. C’est une occasion de découvrir ta ville d’un autre point de vue. Ça demande bien sûr une certaine curiosité mais pourquoi ne pas coupler ça à la prise de photos par exemple ? Je trouve que la ville est un lieu où on peut trouver de belles choses, chercher des détails interpellant. On peut se sentir un peu l’esprit d’un reporter… C’est aussi valable d’ailleurs pour la randonnée en pleine nature : par exemple, porter son attention sur les fleurs, les prendre en photos et c’est une réelle occasion de s’apercevoir qu’on passe souvent à côté de beaucoup de choses sans les voir.
La montée d’endorphine n’est pas la même qu’après une séance plus cardio mais le bénéfice de la connexion à l’environnement mérite d’être testée.

Idée n°2 : Ami du glamour, à présent, je m’adresse à vous. J’en ai déjà parlé mais me revoilà pour vous présenter l’aquagym. De mon point de vue, ce n’est pas le sport le plus passionnant qu’il m’ait été donné de pratiquer mais l’avantage incontestable c’est qu’en étant dans l’eau, on va éviter tout choc et grâce à la résistance de l’eau, suivant le type d’aquagym proposé, on pourra renforcer mais aussi faire monter le cardio. Je pense par exemple aux coureurs à l’arrêt et à ce manque qu’on peut ressentir au niveau du cardio. Et on aura aussi les hormones libérées par les sports qui font monter le rythme cardiaque mais aussi en lien avec l’eau. En particulier cet apaisement qu’on ressent dans tous les sports aquatiques en fait.
Et vraiment, je voulais un petit peu déconstruire ce préjugé qui consiste à imaginer des séances avec une moyenne d’âge de 80 ans… Pour tout vous dire, peut-être croiserez-vous ma grand-mère de 87 ans qui pratique l’aquagym 4 fois par semaine (véridique !) mais ce n’est pas le seul profil que vous rencontrerez : il y a des jeunes, des femmes enceintes, des hommes, des sportifs blessés. Donc vraiment je trouve que l’aquagym n’est pas toujours jugée à sa juste valeur…

Idée n°3 : J’en viens à un sport que j’adore et que je proposerais de découvrir uniquement en cas de blessure du bas du corps. Dans ce cas, il sera important de le préciser au professeur pour éviter les figures qui pourraient engendrer de la douleur, à l’échauffement ou pendant la séance. N’hésite pas à expliquer cette démarche de découverte d’un sport. J’insiste sur le fait qu’on restera probablement sur des bases puisque, si le bas du corps est blessé, certaines figures seront déconseillées mais en tant que débutant ou débutante, il y a déjà beaucoup de chose à découvrir et travailler au niveau du haut du corps et, dans la mesure où cela reste doux, du bas du corps. Selon moi, c’est possible, si le haut du corps n’est pas blessé, de commencer cette pratique : je parle de la Poledance. C’est un sport où on va pouvoir renforcer le haut du corps mais aussi et c’est pour ça que je souhaitais l’intégrer à ma liste, prendre confiance en soi.
On va se retrouver dans une salle, à plusieurs, en général, en short/ T-shirt pour commencer puis au fur et à mesure qu’on prend confiance on passe à l’ensemble culotte brassière. Première chose et parce que c’est un sport où on m’a régulièrement posé la question : oui, il faut être dénudée parce que l’accroche se fait grâce à la peau. Mais j’en reviens à mon propos initial. Le regard des poleuses est, de ce que j’en connais, bienveillant. Dans un cours de Poledance, vous rencontrerez toutes les morphologies. Ça n’engage que moi mais j’ai vraiment l’impression que c’est un espace de non-jugement du corps. Ça peut paraitre paradoxal parce qu’on est en petite tenue mais vraiment j’invite toutes celles qui se trouvent trop ceci, pas assez cela et qui ont du mal à montrer leur corps à s’initier à la Poledance. Trouve une salle près de chez toi, emmène ta meilleure amie et c’est parti mon kiki !

Idée n°4 : J’en reviens aux sports d’eau. Cette fois, je te donne quelques idées de sports en extérieur. C’est quelque chose qui me parle particulièrement ! Outre le fait de revenir dans ma région natale et de ma rapprocher de ma famille, un facteur qui a déterminé mon futur déménagement à Toulon est la présence, dans la ville, de la mer parce que les sports d’eau en extérieur sont non seulement bons pour le corps mais aussi pour l’esprit. On sait que c’est un facteur qui aide à entrer dans un état de concentration appelé aussi état de Flow. Il a également été prouvé que la présence d’une étendue d’eau (même de petite surface) permet de favoriser un sentiment de paix et de satisfaction.
En ce qui concerne l’eau salée, elle stimule la production d’hormones comme la sérotonine. Bref, que du bonheur !
Quels sports donc ? Suivant la zone et suivant la blessure, pourquoi ne pas essayer le longe côté, le paddle, le kayak ou alors la planche à voile ou le bodyboard ?

Idée n°5 : Je vais à présent prêcher pour ma paroisse, le Yoga et pour ça, je te renvoie à l’épisode n°2 « Quel type de Yoga quand on est blessé> ? » mais je vais ici aussi te suggérer d’essayer le Pilates. La période de la blessure pourra alors devenir l’occasion de renforcer ton centre.

Idée n°6 : Je passe du coq à l’âne. C’est une activité que je pratique quand j’ai envie de faire un sport porté et que je veux faire monter mon cardio en peu de temps, bref me défouler : je parle du RPM et de ses variations. Tu peux trouver ça en cours collectifs mais aussi en cours virtuels suivant les salles de sport. L’avantage c’est selon moi que c’est la meilleure option si tu veux faire monter ton cardio, transpirer sans impact au niveau du bas du corps et avec un haut du corps qui reste relativement calme.

Idée n°7 : J’en reviens une dernière fois à l’eau. Je ne pouvais pas ne pas citer la natation mais j’avais surtout envie de te proposer de la natation avec matériel. On peut cocher ici la case plaisir de l’eau, la case renforcement et la case même cardio. Quand je parle de matériel, je veux te parler soit de planche si tu dois immobiliser le haut du corps soit de Pullbuoy si tu dois immobiliser le bas du corps. Et si le bas du corps n’est pas blessé, tu peux même faire de la nage palmée. Dans toutes les piscines tu trouveras des lignes réservées aux palmes. Bien-être garanti !
Pour ceux qui s’ennuient en natation, n’hésite pas à changer de type de nage (par exemple, rythme des palmes, amplitude, nage latérale…).
Et puis tu peux investir dans un lecteur MP3 et des écouteurs étanches.

Idée n°8 : J’avais aussi envie de vous proposer une activité qui n’est pas vraiment une activité sportive classique mais qui a la capacité de défouler sans aucun doute avec un niveau ludique hautement élevé. Cette activité nécessite cependant de pouvoir courir (enfin ce n’est pas obligatoire mais c’est quand même plus fun si on peut se déplacer rapidement). Il s’agit du laser Game. Je n’en ai fait qu’une fois mais j’en garde un souvenir très fun et en même temps bien cardio (ne serait-ce que par l’adrénaline générée !). La version « qui-fait-mal », le paintball ne me semble par contra pas conseillée en fonction des blessures parce que l’impact des billes de peintures est quand même assez violent. Pareil, je n’ai pratiqué qu’une fois mais je me souviens de l’impact des balles qui étaient pour faire simple, hyper douloureuses… et encore, les joueurs avaient été sympas avec moi, je crois qu’ils n’avaient pas osé viser une demi-portion comme moi…

Idée n°9 : Je termine avec deux suggestions qui ne motiveront pas tout le monde mais je tente ! Donc avant dernière suggestion : les danses en couples, latines ou de salon. J’assume à 100% mais je suis fan de « Danse avec les stars ». En vrai je crois que je détesterais être une star parce qu’on est tout le temps scruté et ça doit être insupportable mais par contre, je serais d’accord de devenir une star juste pour faire « Danse avec les stars ».
Bref, si tu es comme moi, c’est le moment ou jamais de t’y mettre. Là encore, certaines blessures peuvent empêcher la pratique mais globalement, surtout au début où on apprend les bases, il y a de fortes chances pour que de nombreux mouvements soient accessibles. Bref, tu peux profiter de ta blessure pour révéler l’artiste qui est en toi !

Idée n°10 : Le dernier sport que je souhaitais te suggérer est un sport au sujet duquel j’avais des préjugés. Et en parlant avec des pratiquants, j’ai découvert des aspects dont je n’avais pas conscience… Il s’agit du Golf. En cas de blessure du haut du corps, ce n’est pas une idée lumineuse mais si c’est le bas du corps qui est blessé mais que la marche reste possible alors pourquoi ne pas tester ? On marche sur des distances significatives, dans la nature en général (même s’il s’agit d’un environnement modifié par l’homme bien sûr mais on reste quand même dans un environnement vert). Et on travaille sa concentration et ça c’est un point de progression que je ne peux que recommander et qui est réutilisable dans de nombreux sports.

Voilà le petit tour d’horizon rapide que je voulais vous proposer. Pour récapituler, il est important de rester en mouvement pendant sa blessure sportive tout en adaptant sa pratique. On peut adapter sa pratique dans son sport mais aussi trouver un sport qui nous permettra de compenser d’une certaine manière le manque ressenti (par au niveau cardio) quand on ne peut pas pratiquer librement et pourquoi pas travailler d’autres points qui seront utiles par la suite (du renforcement, de la concentration…), lorsque la blessure ne sera plus qu’un mauvais souvenir. Et n’oublions pas qu’entreprendre quelque chose de nouveau, passer à l’action alors qu’on se sent un peu impuissant, c’est un coup de boost pour le moral et la confiance en soi. Si je récapitule, je vous ai parlé de sports aquatiques, plus ou moins glamour : l’aquagym, les sports aquatiques en extérieurs, la nage avec matériel. Je vous ai également suggéré une activité classique comme la randonnée, le Pilates ou moins classique comme la Poledance. Mes autres suggestions étaient de faire un petit tour au laser Game ou de tester, pourquoi pas, les danses de salon, les danses latines ou le golf. Et pour faire monter le cardio à condition que le bas du corps le permette, 45 min de RPM devrait suffire à se reconnecter à… sa transpiration !

Comme d’habitude, je te remercie d’avoir écouté cet épisode et si tu veux en savoir plus, tous les liens sont en bio : vers mes réseaux, vers ma newsletter pour du contenu exclusif et pour tout savoir en avant-première, etc… Je te rappelle aussi le concours de Noël : 1 partage = 1 chance de gagner le kit de survie pour sportif blessé, pour toi ou à offrir !
Je te dis à très bientôt et en attendant je te souhaite une belle fin de journée et de semaine. Ciao Ciao
0 vue0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page